Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 18:28

 

Edward aux Mains d'Argent

 

edward aux mains d argent,3

 

Ces passages sont extraits du livre Tim Burton, entretiens avec Mark Salisbury aux éditions Sonatine.


La Revanche de Tim Burton sur les crétins de son lycée

 

Pour les beaux yeux d'Edward, Kim quitte Jim, son petit ami officiel, un fort en gym, interprété par Anthony Michael Hall. Pour beaucoup, cet épisode constitue une revanche de Burton sur tous les petits fiers-à-bras qu'il a croisés à l'école.

Ces types me laissaient pantois. Je songeais: « Et ce sont ces types-là qui ont toutes les filles ! Et ce sont ces gars-là qui nous représentent, alors que ce sont de vrais psychopathes ! Si elle reste avec lui, ils se marieront après le bac, et elle finira immanquablement en femme battue. » Je sentais qu'il y aurait des revers de fortune. Et quand, il y a quelques temps, je me suis rendu à une réunion d'anciens élèves de mon lycée, j'ai constaté que mon pressentiment avait été juste – même en dessous de la réalité. Tous les élèves considérés comme des éléments marginaux et qui, de ce fait, avaient souvent été de véritables souffre-douleur – en tout cas, bien plus que moi, qu'on plaçait simplement dans la catégorie des taciturnes –, eh bien, tous ces individus s'étaient remarquablement intégrés dans la vie. Ils étaient devenus séduisants – et je ne parle pas seulement de beauté physique, mais de rayonnement –, alors que les autres, les délégués, les forts en gym, avaient perdu toute leur aura. Les souffre-douleur, qui n'avaient pu compter que sur eux-mêmes, qui n'avaient ni l'appui de la société, ni celui de la culture, ni celui de la hiérarchie, avaient tout fait pour être acceptés par les autres.

 

 

EDWARD_SCISSORHANDS-00.jpg

 

EDWARD_SCISSORHANDS-111.jpg

 

Certains spectateurs estiment que le meurtre de Jim constitue une fausse note dans le film.

Je pense que j'ai dû satisfaire là un fantasme de vengeance qui remontait à la fac ou au lycée. Je crois que ça m'a fait du bien.

 

EDWARD_SCISSORHANDS-66.jpg

 

EDWARD_SCISSORHANDS-88.jpg

 

EDWARD_SCISSORHANDS-99.jpg


 

Il n'existe que cinq structures de récits différentes

 

L'amour entre Edward et Kim, qui se révèle finalement être un amour impossible, peut d'autant plus faire songer à La Belle et la Bête. Le film reprend aussi le principe du prologue et de l'épilogue typique du conte de fées, Winona Ryder contant à sa petite-fille l'histoire d'Edward.

Il y a des structures classiques auxquelles on ne peut échapper. Quelqu'un a dit qu'il y avait en tout et pour tout cinq structures de récits différentes: eh bien, Edward correspond à l'une d'elles. J'étais parfaitement conscient que j'utilisais là un procédé déjà rencontré dans mille autres films, dont de nombreux films d'horreur, je ne me suis pas étendu dessus mais c'est une variation qui faisait forcément partie du thème. 

 

EDWARD_SCISSORHANDS-122.jpg

 

EDWARD SCISSORHANDS-1111

Partager cet article

Repost 0
Published by Winslow - dans Entretiens
commenter cet article

commentaires

borat8 05/11/2010 21:34


Ils ont aussi aimé Mars Attacks et Sleepy Hollow, qu'ils considère comme son dernier chef d'oeuvre. C'est ce qu'ils disent dans le HS. Après c'est vrai que comme je le disais, c'est les seuls à
avoir défoncer Alice (et ils avaient clairement raison), et rien que pour ça merci!lol


Winslow 05/11/2010 20:27


L'équipe de Mad aime les Burton jusqu'à Ed Wood. Donc ça fait une bonne moitié de sa filmo qu'ils n'aiment pas. D'où ma grande surprise qu'ils aient fait ce hors-série. Je me demande si ce n'était
pas pour provoquer les fans du cinéaste. Car pour quelle raison sortir un hors-série sur un réalisateur qu'ils n'apprécient plus vraiment depuis une quinzaine d'années ? Ce n'était pas le cas quand
ils ont fait les hors-séries sur John Carpenter et Peter Jackson. Ils appréciaient tous les films de ces deux-là. Mais il faut dire aussi que l'équipe de Mad n'était pas la même il y a 8-10 ans.


borat8 05/11/2010 19:09


Ils n'ont pas aimés les derniers surtout. En même temps, qu'ils défoncent La planète des singes et Alice (je crois que c'est les seuls l'ayant vraiment dézingués dans la presse! Quand je pense à
Studio, qui lui a donné 4 étoiles! Oh putain!), ça ne me dérange pas; mais Les noces funèbres et Charlie et la chocolaterie, pas trop d'accords.


Winslow 04/11/2010 23:25


Oui, j'ai lu ce magazine. Mais j'ai été assez étonné que les rédacteurs de Mad Movies fassent un hors-série sur Tim Burton, sachant qu'ils n'aiment pas une bonne partie de son oeuvre.


borat8 04/11/2010 22:24


Merci à toi Winslow, car tu fais vraiment des articles intéressants! Sinon j'avais lu dans le Hors série de Mad Movies concernant l'oeuvre de Burton que le cinéaste était assez reclu sur lui même
étant enfant, d'ou le court Vincent quasi entièrement autobiographique. D'ailleurs, quand il était à Disney, il était tellement à part et macabre, que les studios ne prenaient pas ses dessins. Et
pourtant, il se serait casser le cul sur Taram et le chaudron magique.


Winslow, Auteur Du Blog

  • : Filmmaker
  • Filmmaker
  • : Avec ce blog cinéma, je voudrais proposer quelque chose d'un peu différent et en évitant le plus possible les critiques de films. Il me semble plus intéressant de parler des tournages ou des doubleurs français, par exemple.
  • Contact

MON BLOG SCENARISTE BD