Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 23:25

 

Après le 16ème président des États-Unis en chasseur de vampires dans Abraham Lincoln: Vampire Hunter, c'est au tour de Léonard de Vinci d'être le héros d'une aventure fantastique dans Leonardo da Vinci and the Soldiers of Forever que prépare la Warner.

 

Le célèbre inventeur et artiste sera membre d'une société secrète qui s'intéresse aux démons, aux civilisations perdues, aux anges déchus et aux cités mystérieuses.

 

Ce projet serait une sorte de mélange d'Indiana Jones et du Choc des Titans !

 


leonardo-da-vinci-500x374

Repost 0
Published by Winslow - dans News
commenter cet article
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 00:10

 

Les producteurs de Numéro 9, Tim Burton, Jim Lemley et Timur Bekmambetov, vont s'associer à nouveau pour adapter à l'écran le roman de Seth Grahame-Smith: Abraham Lincoln: Vampire Hunter.

 

Dans le livre, le jeune Abraham perd sa mère à neuf ans et apprend bien plus tard qu'un vampire en est responsable. Le futur président des Etats-Unis devient donc chasseur de vampires, armé d'une hache.

 

Le film sera peut-être tourné en noir et blanc et la seule couleur que l'on verra à l'image sera le rouge du sang. Pour l'instant, le réalisateur et les acteurs n'ont pas encore été trouvés.


 

15504.jpg     abraham-lincoln-vampire-hunter-by-seth-grahame-smith-3

Repost 0
Published by Winslow - dans News
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 21:30

 

Le nouveau projet d'Alfonso Cuaron sera un film de science-fiction. La société anglaise Framestore, qui avait déjà travaillé avec Cuaron sur Les Fils de l'Homme, sera chargée des effets spéciaux du film qui, à l'instar d'Avatar, sera composé de 60 % d'images de synthèse. Il semblerait que le film commencera par un long plan-séquence de 20 minutes !

 

Gravity se déroulera dans l'espace et verra l'équipe d'une station spatiale tenter de survivre en regagnant la Terre suite à la destruction de leur station par les débris d'un satellite. A la base, un seul membre de la station spatiale, joué par Angelina Jolie, devait survivre. Mais la comédienne ayant quitté le projet,  Jonas Cuaron, le frère d'Alfonso, a dû remanier son scénario.

 

Le tournage débutera cet été à Londres.

 

  children of men movie image alfonso cuaron

Alfonso Cuaron sur le tournage des Fils de l'Homme

Repost 0
Published by Winslow - dans News
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 19:50

 

C'est l'un des effets sonores les plus utilisés au cinéma. Un son que vous avez déjà forcément entendu car il se trouve dans un très grand nombre de films célèbres.
A l'origine, il s'agit d'un cri poussé par l'acteur Sheb Wooley en 1951 dans Les Aventures du Capitaine Wyatt (Distant Drums), un western réalisé par Raoul Walsh.
C'est le grand spécialiste des bruitages, Ben Burtt, qui popularisa cet effet sonore en le baptisant « Wilhelm », du nom d'un personnage secondaire qui poussait également ce cri dans The Charge at Feather River en 1953.


 

wilhelm.jpg

Voici le personnage ayant donné le nom à ce cri.

The Charge at Feather River de Gordon Douglas (1953)


 

Près de 200 films ont utilisé le cri Wilhelm. En voici une petite liste: Them ! (1954), une Etoile est née (1954), la Terre des Pharaons (1955), la Horde Sauvage (1969), Star Wars (1977), l'Empire contre-attaque (1980), les Aventuriers de l'Arche Perdue (1981), Poltergeist (1982), le Retour du Jedi (1983), Indiana Jones et le Temple Maudit (1984), Willow (1988), Indiana Jones et la Dernière Croisade (1989), Gremlins 2 (1990), Batman Returns (1992), Reservoir Dogs (1992), Die Hard 3 (1995), Toy Story (1995), trilogie Seigneur des Anneaux (2001-2002-2003), trilogie Spider-man (2002-2004-2007), Pirates des Caraïbes (2003), Kill Bill (2003), Hellboy (2004), King Kong (2005), Cars (2006), The Mist (2007), Indiana Jones 4 (2008), Inglourious Basterds (2009), Iron Man 2 (2010)...


Cette vidéo regroupe des extraits de films où l'on entend le fameux cri Wilhelm.


 

Repost 0
Published by Winslow - dans Divers
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 17:50

 

La plupart de ces visages ne vous diront sûrement rien et pourtant, ce sont des acteurs et actrices de talent qui prêtent leurs voix aux plus grandes stars du cinéma américain. Mais aussi dans les séries TV et les jeux vidéo.

 


Richard-Darbois.jpg

Richard Darbois: Harrison Ford, Richard Gere, Jeff Goldblum. Sylvester Stallone dans Copland. Arnold Schwarzenegger dans Conan le Barbare, Commando, Predator. Buzz l'Eclair dans les Toy Story. Oogie Boogie dans The Nightmare Before Christmas. Le Génie dans Aladdin (Disney). TV: Albator dans Albator 78.


 

claudegiraud.jpg

Claude Giraud: Robert Redford, Tommy Lee Jones, Liam Neeson, Alan Rickman. Harrison Ford dans Les Aventuriers de l'Arche Perdue. Tom Selleck dans Quigley Down Under. Mel Gibson dans l'Année de tous les Dangers et Le Bounty. Sean Connery dans Le Nom de la Rose. TV: Ulysse dans Ulysse 31. Jimmy Smits dans NYPD Blue.


 

Francoise-Cadol.jpg

Françoise Cadol: Sandra Bullock, Angelina Jolie. TV: Patricia Arquette dans Medium. Brenda Strong dans Desperate Housewives. Jeux Vidéo: Lara Croft dans la série Tomb Raider.


 

jacquesfrantz.jpg

Jacques Frantz: Robert De Niro, Mel Gibson, John Goodman. Ron Perlman dans les Hellboy.

 

 

jacomy-emmanuel.gif

Emmanuel Jacomy: Pierce Brosnan, Denzel Washington, Forrest Whitaker. Tom Sizemore dans Strange Days. Tim Robbins dans Mission to Mars et La Guerre des Mondes. Gary Sinise dans Forrest Gump et Apollo 13.

 

 

taniatorrens.jpg

Tania Torrens: Sigourney Weaver. Jessica Rabbit dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ? TV: Lena Olin dans Alias.


 

Anneliese-Fromont.jpg

Annaliese Fromont: Kate Winslet. Denise Richards dans Starship Troopers. Sandra Bullock dans Traque sur Internet.

 

 

alaindorval.jpg

Alain Dorval: Sylvester Stallone, Nick Nolte. Harry Dean Stanton dans Alien. Jeff Bridges dans Tron. Robert Forster dans Jackie Brown.

 

 

b9emmanuellebondeville.jpg

Emmanuelle Bondeville: Michelle Pfeiffer. Cameron Diaz dans The Mask. TV: Sherry Stringfield dans Urgences. Marg Helgenberger dans Les Experts.

 

 

benoitallemane.jpg

Benoît Allemane: Morgan Freeman. Jeux Vidéo: Kain dans la série Legacy of Kain.

 

 

bernardmurat.jpg

Bernard Murat: Woody Allen. Richard Dreyfuss dans Jaws, Rencontres du 3e Type, Always. John Hurt dans Alien. Bill Murray dans les Ghostbusters. Malcolm McDowell dans Time after Time.

 

 

Bruno-Choel.jpg

Bruno Choël: Ewan McGregor, Johnny Depp. Bill Paxton dans Titanic. Joaquin Phoenix dans Gladiator, Signes et Le Village.  Mark Wahlberg dans Les Infiltrés et Phénomènes. Tom Cruise dans Collatéral. Jeux Vidéo: Nathan Drake dans la série Uncharted. Altaïr dans Assassin's Creed.

 

 

Celine-Monsarrat.jpg

Céline Monsarrat: Julia Roberts. Lea Thompson dans la trilogie Retour vers le Futur. Stram dans The Nightmare Before Christmas. Dory dans Finding Nemo. TV: Sherry Stringfield dans NYPD Blue.

 

 

claudebertrand03.jpg

Claude Bertrand: Roger Moore, John Wayne. Eli Wallach dans Le Bon, la Brute et le Truand. Charles Bronson dans La Grande Evasion et Il était une fois dans l'Ouest. TV: Roger Moore dans Le Saint et Amicalement Vôtre. Banta dans Goldorak.

 

 

francislax1.jpg

Francis Lax: Harrison Ford dans la saga Star Wars et Indiana Jones et le Temple Maudit. Gene Hackman dans les deux premiers Superman. Ronny Cox dans Délivrance. John Cazale dans Le Parrain 2. TV: David Soul dans Starsky et Hutch. Tom Selleck dans Magnum. Sancho dans Les Mystérieuses Cités d'Or. Fozzie dans The Muppet Show.

 

 

beretta1.jpg

Daniel Beretta: Arnold Schwarzenegger. Le maire dans The Nightmare Before Christmas. Michael Madsen dans Reservoir Dogs. Gary Oldman dans True Romance.

 

 

emmanuelcurtil.jpg

Emmanuel Curtil: Jim Carrey, Ben Stiller. TV: Doug Savant dans Desperate Housewives. Matthew Perry dans Friends. Dean Cain dans Lois et Clark. Jeux Vidéo: George Stobbart dans la série Les Chevaliers de Baphomet.

 

 

Greg-Germain.jpg

Greg Germain: Will Smith.

 

 

jacquesrichard.jpg

Jacques Richard: Gene Hackman, Robert Duvall. TV: Jerry Hardin dans X-Files. Dennis Franz dans NYPD Blue.

 

 

Carel-1.jpg

Roger Carel: Charlie Chaplin dans Le Dictateur (redoublage années 60). Peter Sellers dans Docteur Folamour. Jack MacGowran dans Le Bal des Vampires. Peter Ustinov dans Le Crime de l'Orient-Express et Mort sur le Nil. Anthony Daniels/C3PO dans la saga Star Wars. Jerry Lewis dans King of Comedy. TV: Benny Hill dans The Benny Hill Show. Alf dans Alf. David Suchet dans Hercule Poirot. Kermit dans The Muppet Show.

 

 

Jean-Pierre-Michael.jpg

Jean-Pierre Michaël: Brad Pitt, Keanu Reeves, Jude Law, Ben Affleck, Ethan Hawke. TV: Adrian Pasdar dans Mysterious Ways.

 

 

Dominique-Collignon-Maurin.jpg

Dominique Maurin: Nicolas Cage. Dustin Hoffman dans Rain Man. Tom Berenger dans Platoon. Mark Hamill dans la saga Star Wars.

 

 

jacquesdeschamps.jpg

Jacques Deschamps: Clint Eastwood dans Pour une Poignée de Dollars, Et pour quelques Dollars de plus, Le Bon, la Brute et le Truand, Pendez-les haut et court, Josey Wales hors-la-loi. Steve McQueen dans La Canonnière du Yang-Tse. TV: Robert Stack dans Les Incorruptibles. Richard Anderson dans l'Homme qui valait 3 Milliards et Super Jaimie.

 

 

jeanclaudemichel.jpg

Jean-Claude Michel: Clint Eastwood, Sean Connery. TV: Peter Graves dans Mission Impossible. John Forsythe dans Dynastie.

 

 

jacquesthbault.jpg

Jacques Thébault: Steve McQueen dans Bullitt, Papillon, La Tour Infernale. Roy Scheider dans les deux premiers Jaws. Christopher Lee dans l'Homme au Pistolet d'Or. David Warner dans Time after Time et Tron. Alec Guinness dans Le Docteur Jivago. Ian Holm dans Alien. TV: Robert Conrad dans Les Mystères de l'Ouest. Patrick McGoohan dans Le Prisonnier.

 

 

Rafaele-Moutier.jpg

Rafaèle Moutier: Catherine Zeta-Jones. Laura Dern dans Jurassic Park. Elisabeth Shue dans Hollow Man.

 

 

jeanphilippepuymartin.jpg

Jean-Philippe Puymartin: Tom Hanks, Tom Cruise. Tim Roth dans Reservoir Dogs. Christian Slater dans True Romance. Quentin Tarantino dans Une Nuit en Enfer. Woody dans les Toy Story. Timon dans Le Roi Lion.

 

 

lanneau-bernard.jpg

Bernard Lanneau: Kevin Costner, Dennis Quaid. Alec Baldwin dans The Aviator. Daniel Baldwin dans Vampires. Bill Paxton dans Twister. Christopher Walken dans Pulp Fiction. Jeff Goldblum dans Independence DayTV: Richard Burgi dans Desperate Housewives. Jeux Vidéo: Conrad dans Fade to Black. Raziel dans la série Legacy of Kain.

 

 

Jean-Pierre-Moulin.jpg

Jean-Pierre Moulin: Jack Nicholson, Anthony Hopkins. Donald Sutherland dans JFK et Backdraft.

 

 

loyerraymond.jpg

Raymond Loyer: John Wayne. Henry Fonda dans Il était une fois dans l'Ouest et Mon nom est Personne. Charlton Heston dans True Lies. TV: Jim Davis dans Dallas.

 

 

Med-Hondo.jpg

Med Hondo: Morgan Freeman, Eddie Murphy. Ben Kingsley dans Gandhi. Rafiki dans Le Roi Lion. TV: Greg Morris dans Mission Impossible.

 

 

rogerrudel.jpg

Roger Rudel: Kirk Douglas. Rod Taylor dans Les Oiseaux. Robert Shaw dans Bons Baisers de Russie. TV: Ross Martin dans Les Mystères de l'Ouest.

 

 

patrickfloersheim.jpg

Patrick Floersheim: Michael Douglas. Mel Gibson dans les deux premiers Mad Max. Jeff Bridges dans Fisher King, Blown Away et Iron Man. Kurt Russell dans Escape from New York et The Thing. Peter Weller dans Robocop. Robin Williams dans Good Morning, Vietnam et Le Cercle des Poètes Disparus.

 

 

luchametg.jpg

Luc Hamet: Michael J. Fox. Tom Hulce dans Amadeus. Roger Rabbit dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

 

 

pierrehatet.jpg

Pierre Hatet: Christopher Lloyd. Peter Coyote dans E.T. Richard Harris dans Unforgiven. Christopher Lee dans Charlie et la Chocolaterie. TV: Gomez dans Les Mystérieuses Cités d'Or. Jeux Vidéo: Plusieurs voix dans la série Les Chevaliers de Baphomet.

 

 

Virginie-Ledieu.jpg

Virginie Ledieu: Meg Ryan. Nicole Kidman dans Calme Blanc. Patricia Arquette dans Stigmata.

 

 

thierrydesroses02.jpg

Thierry Desroses: Samuel Jackson, Wesley Snipes. TV: Eriq La Salle dans Urgences. Jeux Vidéo: Mortanius dans Legacy of Kain: Defiance.

 

 

Samuel-Labarthe.jpg

Samuel Labarthe: George Clooney, Liam Neeson.

 

 

pierrearditi.jpg

Pierre Arditi: Christopher Reeve dans les Superman et Quelque part dans le Temps. Christopher Walken dans Voyage au bout de l'Enfer. Robert De Niro dans King of Comedy. TV: Patrick Duffy dans l'Homme de l'Atlantide. Jeff Goldblum dans Timide et sans Complexe.

Pierre Arditi est sans doute le comédien de doublage dont le visage est le plus connu car il a pu mener une importante carrière au cinéma. Cela dit, il fait beaucoup moins de doublage depuis les années 80.

 

 

Et pour terminer, Patrick Poivey est la voix de... vous avez trouvé ?


brucewillisgb4c.jpg


TV: Kyle MacLachlan dans Twin Peaks et Desperate Housewives.

Repost 0
Published by Winslow - dans Divers
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 15:41

 

« Je souffrais de crampes d’estomac et ça m’a donné l’idée de la scène dans Alien  la créature perfore le ventre. »   (Dan O'Bannon)


 

Dan-O-BANNON.jpg


 

Disparu le 17 décembre 2009 à l'âge de 63 ans, Dan O'Bannon était un talentueux scénariste spécialisé dans le fantastique et la science-fiction. Mais il n'a eu aucune reconnaissance dans un Hollywood où chacun s'est acharné à ruiner ses efforts et ses ambitions. Il débute au cinéma en 1974 en écrivant le scénario du premier long-métrage de John Carpenter: Dark Star. Dans ce film de fin d'étude, O'Bannon est aussi comédien et superviseur des effets spéciaux.



dark star

Dan O'Bannon et John Carpenter sur le tournage de Dark Star

 

 

En 1975, Alejandro Jodorowsky engage O'Bannon comme directeur des effets spéciaux sur l'adaptation cinéma du roman Dune. Jodorowsky fait également appel au dessinateur de bandes dessinées français Jean Giraud, alias Moebius, pour travailler sur les concepts visuels et le storyboard. Mais le projet Dune sera abandonné.

 

dune-copie-1.gif

 

 

Peu après, O'Bannon collabore avec Moebius sur une bande dessinée intitulée The Long Tomorrow qui sera publiée dans le magazine Métal Hurlant en 1976. Le scénario d'O'Bannon raconte l'histoire d'un détective privé enquêtant à l'intérieur d'une vaste cité dans un futur lointain. Cette bande dessinée a notamment inspiré l'univers visuel de Blade Runner et certains éléments de l'histoire ont été réutilisés en 1981 pour le 1er tome de la série de bandes dessinées l'Incal de Jodorowsky et Moebius.


 

long-tomorrow.jpg

 

 

Dan O'Bannon se remet ensuite à écrire pour le cinéma avec l'aide de son ami et scénariste Ronald Shusett. Pendant la pré-production de Dune, O'Bannon était en contact avec l'artiste suisse Hans Rudi Giger dont les peintures de créatures monstrueuses l'avaient fortement impressionné.
O'Bannon écrit donc son scénario en ayant les monstres de Giger en tête. Son projet est un film d'horreur dans l'espace à petit budget intitulé Star Beast, en référence aux nombreux films de science-fiction de séries B des années 50/60 dont O'Bannon raffole. Mais ce premier titre est rapidement remplacé par Alien. L'un des producteurs du film, Walter Hill - également réalisateur - retravaille le script et y impose la présence de deux femmes et d'un androïde. Hill n'étant pas libre pour assurer la mise en scène, on propose à Ridley Scott de s'en charger. Ce dernier s'étant fait remarquer avec son film Les Duellistes qui avait remporté le prix de la première œuvre au festival de Cannes 1977.
O'Bannon présente les illustrations de Giger à Ridley Scott. Très intéressé par son travail, Scott engage aussitôt l'artiste pour qu'il crée la créature et le vaisseau extraterrestre. La suite, on la connaît...



bannon giger

Dan O'Bannon et H.R. Giger sur Alien


 

En 1981, Dan O'Bannon et Ronald Shusett écrivent le scénario de Réincarnations (Dead and Buried), un film d'horreur réalisé par Gary Sherman. O'Bannon a récemment avoué ne pas avoir écrit une seule ligne de Réincarnations. Mais son nom apparaît tout de même au générique à la demande de Ronald Shusett qui cherchait à profiter du succès d'Alien.


Deux ans plus tard, O'Bannon coécrit avec Don Jakoby le script de Tonnerre de Feu (Blue Thunder). C'est un thriller de politique-fiction massacré par les producteurs et mis en scène par John Badham.


En 1985, O'Bannon passe à la réalisation avec Le Retour des Morts-Vivants. John Russo, ancien associé de George Romero sur La Nuit des Morts-Vivants (1968), avait écrit une histoire qui était la suite du film de Romero. O'Bannon remania le script pour qu'il ne soit plus considéré comme une suite du film de 1968 et en fit une comédie d'horreur. Peu après, Dan O'Bannon écrit deux films de science-fiction pour Tobe Hooper: Lifeforce et l'Invasion vient de Mars.


 

living-dead.jpg


 

En 1990, O'Bannon rejoint son vieux complice Ronald Shusett pour écrire le script de Total Recall  réalisé par Paul Verhoeven, d'après une nouvelle de Philip K. Dick.


C'est en 1992 qu'O'Bannon réalise son second long-métrage The Resurrected qui est une adaptation de l'Affaire Charles Dexter Ward de H.P. Lovevraft. Le film est largement tronqué par les producteurs, laissant O'Bannon dégoûté par le système hollywoodien.


 

resurrected.jpg

 

 

Cinq ans plus tard, O'Bannon écrit  une seconde adaptation de K. Dick: Planète Hurlante (Screamers) de Christian Duguay.


Enfin en 1997, Dan O'Bannon et Ronald Shusett signent le script d'Hémoglobine (Bleeders) de Peter Svatek, d'après une nouvelle de H.P. Lovecraft.


Trop d'échecs, trop de frustrations, trop d'efforts pour si peu de résultats, O'Bannon décide d'interrompre définitivement sa carrière au début des années 2000.


Dan O'Bannon était atteint de la maladie de Crohn, une inflammation chronique du tube digestif. Il a tenu 30 ans avec cette maladie.


 

bannon-shusset.jpg

Dan O'Bannon et Ronald Shusett dans les années 70

Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 12:27

 

Pour écrire ses scripts, Luc Besson utilise un générateur de scénarios aléatoires. Il en résulte des films aux histoires et aux thèmes très similaires. Explication dans cette vidéo.

  

 

  
Repost 0
Published by Winslow - dans Humour
commenter cet article
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 11:49

 

20090812222116!Gale Ann Hurd and James Cameron 

James Cameron et la productrice Gale Anne Hurd

 

 

Les débuts

Pour James Cameron, il n'y a véritablement que dans deux domaines où l'on peut raconter des histoires en images: la bande dessinée et le cinéma. Il voulait devenir dessinateur de BD, mais il a préféré le cinéma.

Cameron ne s'est jamais intéressé aux effets spéciaux jusqu'au jour où il voit 2001: l'Odyssée de l'espace. C'est pour lui une véritable expérience.
Plus tard, il découvre un livre sur "le making of" du film où il apprend toutes les techniques du chef-d'œuvre de Kubrick. C'est sa première clé pour entrer dans le monde du cinéma.

Un jour, un ami lui propose de travailler sur un court-métrage. Cameron accepte avec enthousiasme. Il s'agit d'un petit film de science-fiction de douze minutes et dont les trucages sont faits en animation image par image. L'histoire raconte le combat entre un énorme robot extraterrestre en forme d'insecte et une machine à quatre jambes pilotée par une femme. Cameron reprendra cette idée pour le spectaculaire combat final d'Aliens. Peu après, il se rend à la New World Pictures montrer son court-métrage à Roger Corman, le roi de la série B. Celui-ci l'embauche au poste de constructeur de miniatures sur Les Mercenaires de l'espace.
C'est à la  New World que Cameron fait la connaissance de Gale Anne Hurd, la future productrice de Terminator, Aliens, Abyss
et Terminator 2. Cameron se souvient qu'il devait travailler très vite et avec un budget extrêmement réduit. Mais les débutants de la New World étaient ravis de participer à un vrai film avec leurs noms apparaissant sur le générique de fin. Rien n'était plus motivant. Le but était de décrocher une place de réalisateur en fin de parcours. C'est ce qui arrive à James Cameron quand Roger Corman lui propose de diriger Piranhas 2, une production italienne. Sur le tournage, personne ne se comprend car pas un seul membre de l'équipe ne parle anglais, pas même le directeur de la photo qui doit souvent discuter avec le réalisateur pour la préparation de chaque plan. Peu après, Cameron tombe malade. Il doit rester plusieurs jours dans sa chambre d'hôtel à Rome avec une forte fièvre. C'est en réfléchissant à divers projets que James Cameron voit l'image d'un homme pénétrant dans les flammes et ressortant transformé en robot.
Cette scène, qu'il voit clairement dans son esprit, sera à la base de son projet Terminator. Selon Gale Anne Hurd, cette image du robot sortant des flammes proviendrait d'un cauchemar qu'aurait fait Cameron durant sa fièvre. Cette fameuse image marque pour James Cameron le début d'une extraordinaire oeuvre cinématographique.

 

robotfeu.jpg

 

Les héroïnes

James Cameron pense qu'il y a déjà tellement de héros masculins au cinéma que ce n'est pas évident d'innover. Avec une femme pour héroïne, on peut retourner les vieux clichés machistes et explorer de nouveaux enjeux dramaturgiques. Dans ses films, les femmes ont tellement d'énergie et de force de caractère qu'elles deviennent les égales des hommes, voire davantage.

 

Terminator_JamesCameron_Hamilton-thumb-550x357-15266.jpg

 

aliens02-copie-1.jpg1204344801_linda_hamilton-copie-1.png


ABYSS-01-copie-3Titanic (DVD 2)-01-copie-1
 

AVATAR-0.jpg


 

La mythologie

Ecrivains, poètes et cinéastes illustrent toujours les mêmes archétypes mythologiques. Chacun habille le mythe à sa façon. Par exemple, dans Aliens, quand Ripley décide de sauver la petite fille, elle descend profondément sous terre et arrive dans un lieu ressemblant aux enfers. Comme Orphée descendant au royaume d'Hadès pour délivrer sa bien-aimée Eurydice en déjouant la vigilance de Cerbère, le chien gardant l'entrée des Enfers. Mais Orphée échoue.
Cameron s'est permis une variation par rapport au mythe d'Orphée car Ripley, elle, parvient à sauver la fillette. Elles quittent ensuite les lieux, poursuivies par la reine des aliens, que l'on peut voir ici comme une sorte de cerbère.
Les grecs croyaient dans le fatum, dans l'idée que les dieux triomphent toujours d'un homme qui les défie. James Cameron aime montrer comment les individus peuvent ressortir vainqueurs d'un enfer, quel qu'il soit, par leur seule volonté.

 

reine-alien-copie-2.pngcerbere

                             la reine des aliens                          Cerbère, le chien de la mythologie grecque

 


La cinéphilie

On dit souvent qu'Abyss est le 2001 de Cameron et que Titanic  est son Autant en emporte le Vent. Ce n'est pas vraiment étonnant car ces deux grands classiques du cinéma font partie des films préférés de James Cameron.

 

ABYSS-02.jpg2001 A SPACE ODYSSEY-01

                           Abyss                                                          2001


 

Titanic--DVD-1--01.jpggone with the wind2

                                            Titanic                                                        Autant en emporte le Vent

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 17:56

 

conan-le-barbare-conan-the-barbarian-07-04-1982-3-g

John Milius dirigeant Arnold Schwarzenegger sur le tournage de

Conan le Barbare (1982)

 

 

Un soir, alors que Robert Howard est seul, il sent une ombre s'approcher soudain par derrière. Il sait que c'est Conan avec une énorme hache à la main. Et Conan lui dit: « Reste là et écris. Si tu ne fais pas ce que je dis, je te fends le crâne ! »
Howard est terrorisé car Conan dégage une telle puissance. Il voit la hache étinceler dans sa vision périphérique. Alors il écrit toute la nuit. Et à l'aube, il se retourne et Conan est parti. Il s'écroule à même le sol, harassé et il se dit: « Je vais dormir et prendre des forces car lorsque la nuit reviendra, Conan sera de nouveau là. »
Bien sûr, Conan revînt et Howard a écrit ses romans très rapidement parce que Conan se tenait derrière lui avec une hache. J'ai toujours eu une impression similaire quand je travaillais sur l'histoire du film.

 

John Milius

 

Repost 0
Published by Winslow - dans Propos
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 20:27

 

pp31455euindianajonesanne3

 

On a souvent reproché à Indiana Jones et le Temple Maudit son côté trop violent pour un film tous publics. C'est d'ailleurs en grande partie à cause de ce reproche que Steven Spielberg et George Lucas décidèrent de concevoir un troisième épisode plus léger, sans violence et avec beaucoup d'humour. Etait-ce la meilleure solution ? Pas forcément. Car, au final, Indiana Jones et la Dernière Croisade est plus une comédie qu'un vrai film d'aventure. En outre, une comédie proche des films de Gérard Oury comme la Grande Vadrouille ou l'As des as alors qu'il aurait été préférable de s'inspirer des comédies de John Ford et d'Howard Hawks comme ce fut le cas pour les deux premiers films de la série. Quant au Royaume du Crâne de Cristal, ce quatrième opus des aventures d'Indy est tellement catastrophique que j'en parlerai ultérieurement.

 

Au sujet de la violence du Temple Maudit, les scénaristes du film, Willard Huyck et Gloria Katz, s'expliquent dans un entretien publié dans l'Ecran Fantastique n°48 en septembre 1984.

 

 

messiahofevil7.jpg

Les scénaristes d'Indiana Jones et le Temple Maudit

 


Pensez-vous que si vous deviez, maintenant que vous avez un enfant, récrire Indiana Jones et le Temple Maudit, vous l'écririez autrement ?

G.K: Non, parce que je pense sincèrement que c'est aux parents qu'il appartient de décider si un film est trop violent pour leurs enfants ou non. Il me semble que je n'ammènerais pas un enfant de moins de huit ou dix ans voir le film, mais après tout, les enfants ne sont plus ce qu'ils étaient... Et je trouve que l'on voit beaucoup plus de scènes de violence à la télévision que dans ce film. Il y a, par ailleurs, chez les enfants, ce besoin de se faire peur. Ils adorent ça, je crois. Personnellement, j'ai horreur des films sanglants. Mais pour moi, le Temple Maudit ne se déroulant pas dans un contexte réaliste, la violence s'y exprime d'une façon toute différente. Rien à voir avec la violence quotidienne. C'est pour ainsi dire un conte de fées, et les contes de fées n'ont jamais été aseptisés.


Sans compter que la notion de rédemption n'a plus de sens s'il n'y a pas d'épreuve...

G.K: Exactement. Loin de nous l'intention d'exploiter la vogue actuelle de la violence. Ce n'est jamais gratuit dans le film. Nous nous sommes tout simplement efforcés de donner une certaine réalité à un culte maléfique.

 

indianajonestod112qd8.jpg

Que pensez-vous, alors, des commentaires de la presse, qui ont taxé le Temple Maudit de « complaisance dans la violence » ?

W.H: Je crois que les critiques ont fait l'amalgame entre la violence et l'atmosphère sombre, étouffante, du Temple Maudit. Dès que les héros y pénètrent, le ton du film change radicalement et je pense que c'est l'atmosphère dans laquelle se déroulent les quelques scènes un peu violentes qui leur ont fait dire qu'elles étaient très dures. Mais c'était très précisément l'intention de Steven, de faire un film qui s'inspirait davantage de la maison hantée de Disneyland que de la promenade dans la jungle dont relevait plutôt le premier film. Il me semble que c'est ce qui accentue la violence. Pour moi, la scène du cœur arraché, qui est éminemment violente du point de vue des idées, perd de son impact par le seul fait que la victime est toujours consciente et suit les événements de ses propres yeux. Je me demande si les parents ne réagissent pas plus fortement que leurs enfants à ce spectacle. Encore que j'aie entendu dire que certains enfants avaient été impressionnés.

 

INDIANAJONES_TOD-01.jpg

G.K: Ceux dont j'ai entendu parler n'avaient pas été impressionnés le moins du monde ! Il s'agit là d'une violence de conte de fées, comme quand on met ses mains devant les yeux pour regarder un film quand on est petit. J'ai vu tellement de films infiniment plus épouvantables que je trouve qu'on nous fait là un procès injuste.

 

INDIANAJONES TOD-1


W.H: Il me semble que, plus que les images, c'est l'idée des enfants que l'on fouette qui a frappé les gens, parce qu'en réalité, quand on observe bien le film, on voit peut-être des enfants recevoir des coups de fouets, mais dans les plans d'ensemble, jamais en gros plan et parfois même hors champ.

G.K: Enfin puisque nous avions besoin d'un « méchant », il fallait bien qu'il fasse de méchantes choses ! Nous ne pouvions pas nous contenter de lui faire dire: « c'est moi le méchant du film, avec un M majuscule ! » Les nazis, c'était plus facile: pas besoin de montrer leurs crimes, on sait qu'un nazi, c'est très, très méchant. Alors que là... Nous ne pouvions pas, non plus, nous contenter d'un méchant de pacotille. Il fallait pour ainsi dire faire toucher sa méchanceté du doigt pour rendre la fable convaincante.


Nous avons trouvé que la violence était tempérée par le changement d'attitude d'Indy...

G.K: Je suis d'accord avec vous. On nous a aussi reproché d'avoir fait un film pessimiste, d'où l'humour était absent à partir d'un certain moment. A cela je répondrais que nous ne pouvions pas passer notre temps à faire échanger des plaisanteries fines aux personnages. Ç'aurait été au détriment du film. Nous nous sommes efforcés, au contraire, de rendre crédible ce culte maléfique parfaitement invraisemblable. Y ajouter des notations humoristiques aurait tout gâché.

W.H: D'ailleurs, la séquence dans laquelle Indiana est possédé est celle que Harrison Ford et Steven Spielberg attendaient avec la plus grande impatience parce qu'elle révèle un aspect inédit de la personnalité du héros.

 

INDIANAJONES_TOD-2.jpg

Repost 0
Published by Winslow - dans Entretiens
commenter cet article

Winslow, Auteur Du Blog

  • : Filmmaker
  • Filmmaker
  • : Avec ce blog cinéma, je voudrais proposer quelque chose d'un peu différent et en évitant le plus possible les critiques de films. Il me semble plus intéressant de parler des tournages ou des doubleurs français, par exemple.
  • Contact

MON BLOG SCENARISTE BD